Google+ blog de la dératisation à Paris - informations pratiques dératisation

La Punaise de Lit

Méconnues du grand public il y a encore peu de temps,

les punaises de lit

arrivent en force pour parasiter nos nuits. Pascal Delaunay, entomologiste médical et parasitologue au CHU de Nice, dévoile à Futura-Sciences les mystères de ces petites bêtes.

puce, voici maintenant la punaise de lit. Cet insecte, qui figure parmi les plus anciens parasites de l’Homme, se cache dans les matelas et vient sucer notre sang la nuit. Une fois bien installée, il est souvent difficile de s’en débarrasser. Or, pour mieux lutter contre un ennemi, il est important de bien le connaître. Futura-Sciences est donc allé discuter avec Pascal Delaunay, spécialiste du domaine. Incursion dans l’univers de ce nuisible…

Le terme « punaises de lit » désigne plusieurs espèces d’espèces d’insectes de l’ordre des hémiptères et de la famille des cimicidés. Cimex lectularius est la plus répandue dans le monde, et fera l’objet de cet article.


Une punaise de lit se rassasie en direct et en accéléré. © University of Kentucky, YouTube

Parasite qui se nourrit principalement de sang

« À l’âge adulte, les punaises de lit mesurent entre 5 et 7 mm, ce qui correspond à la taille d’un pépin de pomme. Elles sont donc visibles à l’œil nu et peuvent être facilement repérées si on les cherche », explique Pascal Delaunay. Les punaises de lit ne possèdent pas d’ailes et se déplacent en marchant sur un à dix mètres. « Heureusement, elles sont incapables de sauter ! »

Le cycle biologique de la punaise de lit est assez complexe. L’œuf donne naissance à des larves qui donneront ensuite des adultes mâles et femelles. Il existe cinq stades larvaires différents. Les jeunes et les adultes fuient la lumière et sont surtout actifs la nuit, mais un coin de pénombre en pleine journée suffit à leur activité. Ils sont attirés par la chaleur et le gaz carbonique que nous dégageons. Une fois à proximité de leur proie, les punaises de lit utilisent leur appareil buccal conçu pour piquer et sucer le sang. « Ainsi, à l’exception des œufs, tous les stades se nourrissent exclusivement de sang », indique Pascal Delaunay.

Anecdotes étonnantes sur les punaises de lit

Pour faire sourire ou frémir, Pascal Delaunay ajoute quelques données déroutantes sur ces petites bêtes :

  • des insectes vieux comme le monde : depuis des siècles, les punaises de lits sont les parasites les plus détestés. À ce que l’on dit, certains textes de l’époque d’Aristotementionnent déjà ces parasites. Selon Pascal Delaunay, on en aurait même trouvé dans des tombeaux égyptiens datant de 3.550 ans ;
  • un long repas de sang humain : Les punaises de lit sont fines bouches et préfèrent le sang humain aux autres sangs. Le spécialiste précise que « quand elles se nourrissent, elles restent entre 10 à 15 minutes accrochées à notre peau ! » Selon lui, c’est pour cette raison qu’elles ne mangent que lorsque nous dormons ou que nous sommes très calmes, devant la télévision par exemple.
Les punaises de lit mesurent entre cinq et sept millimètres à l'âge adulte, et sont de couleur brune.
Les punaises de lit mesurent entre cinq et sept millimètres à l'âge adulte, et sont de couleur brune. © CDC, DP
  • une longue diète : « une punaise oubliée dans un bagage au fond du garage peut survivre plusieurs mois sans boire ni manger », relate le spécialiste ;
  • des chiens pour dénicher la présence de punaises de lit : les chiens renifleurs sont capables de reconnaître les effluves émis par les parasites. « Le dressage est affaire de spécialistes, mais peut se faire avec n’importe quelle race de chiens » ;
À gauche, on remarque une punaise de lit sur une feuille de haricot. À droite, la patte du parasite est transpercée par les trichomes présents à la surface de la feuille.
À gauche, on remarque une punaise de lit sur une feuille de haricot. À droite, la patte du parasite est transpercée par les trichomes présents à la surface de la feuille. © M. Szyndler, C. Loudon, université de Californie à Irvine
  • des feuilles de haricot pour lutter contre les punaises : c’est la méthode surprenante utilisée par la population des Balkans. Une étude récente a montré que ces feuilles présentaient à leur surface des structures microscopiques appelées trichomes qui fonctionnent comme des lames tranchantes pour piéger les punaises de lit ;
  • une berceuse pour enfants : aux États-Unis, les punaises de lit font partie de la routine d’endormissement. Une célèbre phrase est souvent chantonnée avant le coucher : « Sleep tight, don’t let the bed bugs bite », ce qui signifie « dormez comme des bébés sans vous faire piquer par les punaises de lit ».

Source : http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/biologie-3/d/punaises-de-lit-12-les-secrets-des-suceurs-de-sang_46387/

Punaises de lit - punaise de lits

Spécialiste du traitement de la punaise de lit - Punaise de lit paris

Différente de la punaise des bois, la punaise des lits (cimex lectularius) s'attaque principalement au sang humain. Ces insectes ne restent pas fixés à leur hôte mais vivent dans les vêtements, les boiseries des lits, des matelas ou des fissures pendant le jour et ressortent la nuit pour se nourrir de sang. Cette punaise vrai fléau des hôtels jusqu'à à la fin du XIXe siècle, était de plus en plus rare dans nos régions. L'hygiène et l'usage d'insecticides modernes avaient pratiquement éradiqué les punaises de lits à partir des années 50. Les rares cas dans nos régions étaient le fait de punaises ramenées par accident lors de voyage à l'étranger. On assiste depuis quelques années à une recrudescence des cas d'infestation dans nos régions.
La présence de punaises des lits reste forte dans les pays en développement.

Pour un conseil pour éradiquer la punaise de lit ou devis immédiat, contactez-nous 01 47 22 13 13

Le village envahit par des rats !

Faudra-t-il faire intervenir un joueur de flûte ? Pourtant considéré comme l'un des plus propres et entretenus du canton, le village connaît depuis plusieurs mois une prolifération de rats. Ils hantent, selon les termes de la municipalité, les cours de certains quartiers. Divers moyens ont été mis rapidement en œuvre pour pallier cette invasion, notamment la pose de pièges et de blé empoisonné dans les égouts par la Lyonnaise des Eaux. Devant une nouvelle recrudescence de leur présence, constatée depuis quelques semaines, la société est revenue et a malheureusement remarqué que les nuisibles n'avaient pas élu domicile dans ces lieux, pourtant très appréciés de l'espèce. Les produits posés étant tous intacts. Mais alors, où habitent les rongeurs ? Devant cette question, la municipalité, au travers de son bulletin hebdomadaire d'information, a prodigué de nombreux conseils à ses administrés, comme celui de ne pas laisser de nourriture (pain, épluchures, ou de détritus) à leur portée. Elle a aussi demandé aux habitants d'être vigilants et de vérifier leurs propres canalisations. Enfin, pour que chacun puisse participer à l'éradication de ce fléau, l'emploi de raticides à titre individuel a été mis en avant. Sinon, il ne restera plus qu'à demander au joueur de flûte d'Hamelin, de venir faire une petite prestation dans la commune ! Il faudra juste ne pas oublier de le payer.

 

source : http://www.courrier-picard.fr/region/le-village-envahi-par-les-rats-ia196b0n51834

Punaise des lits - Exterminateur Punaise de Lit

Punaise des lits - Exterminateur Punaise de Lit

La S.F.A.N. (Société Française Anti Nuisibles) vous garantit l'élimination des punaises de lit à Paris 75001 dans le 1er arrondissement de manière durable et efficace.

Expert en traitement de la punaise de lit - Punaise de lit paris

Différente de la punaise des bois, la punaise des lits (cimex lectularius) s'attaque principalement au sang humain. Ces insectes ne restent pas fixés à leur hôte mais vivent dans les vêtements, les boiseries des lits, des matelas ou des fissures pendant le jour et ressortent la nuit pour se nourrir de sang. Cette punaise vrai fléau des hôtels jusqu'à à la fin du XIXe siècle, était de plus en plus rare dans nos régions. L'hygiène et l'usage d'insecticides modernes avaient pratiquement éradiqué les punaises de lits à partir des années 50. Les rares cas dans nos régions étaient le fait de punaises ramenées par accident lors de voyage à l'étranger. On assiste depuis quelques années à une recrudescence des cas d'infestation dans nos régions.
La présence de punaises des lits reste forte dans les pays en développement.

Pour un conseil pour éradiquer la punaise de lit ou devis immédiat, contactez-nous 01 47 22 13 13

piqûre punaise de lit
punaises de lit
les punaises de lit
punaises de lits
puces de lit
punaises de lits traitement
traitement de punaise de lit
punaises des lits
punaise de lit piqure
punaise des lits
punaise de lit symptome
la punaise de lit
traitement punaise de lit
punaises de lit traitement
piqûre de punaise de lit
piqûres punaises de lit
anti punaise de lit
piqures de punaises de lit
punaise de lit traitement
punaise de lits

Dijon - Infestée par les blattes

Ce fléau dure depuis des années dans des HLM à Chenôve et à la Fontaine-d'Ouche à Dijon. Le bailleur social Villéo, qui gère ces immeubles, estime que son parc est touché à hauteur de 3%.
De la chaleur, de l'humidité et un peu de nourriture qui traîne, toutes les conditions sont remplies pour que ce nuisible prolifère. La blatte peut alors pondre près de 300 œufs. Certains immeubles de l'agglomération dijonnaise en sont infestés, et ce depuis des années. Les campagnes de désinsectisation donnent aux habitants un répit de quelques mois mais n'éradiquent pas les colonies.
Villéo estime que l'efficacité des ces interventions est amoindrie car les locataires n'ouvrent pas tous la porte aux désinsectiseurs. Il faut aussi changer certaines habitudes : moins chauffer les appartements, ne pas obstruer les bouches de ventilation, ranger la nourriture, fermer hermétiquement les sacs poubelles. Au printemps, le bailleur a programmé un traitement global de ses immeubles concernés. Tous les habitants devront être évacué pendant une demi-journée.

Regardez le reportage de Sylvain Bouillot, Romain Liboz et Tiphaine Pfeiffer avec: - Christelle Clevenot, locataire - Arnaud Estivalet, société de désinsectisation Dijon assainissement - Martine Girard, directrice adjointe "Villéo"


source : http://bourgogne.france3.fr/2013/03/14/agglomeration-dijonnaise-des-immeubles-infestes-de-blattes-215943.html

Le rat nu, roi de la longévité !

 

Il n’a pas le physique idéal du petit rongeur de compagnie et pourtant... Le rat taupe nu a un énorme avantage : sa longévité. 30 ans en moyenne en captivité, contre 2 à 3 ans pour une souris. Cette étonnante espérance de vie, conjuguée à l’absence de cancers, ont fait du rat taupe un sujet d’étude de premier ordre pour les scientifiques –à défaut d’être la coqueluche des foyers.


rat taupe nuLe rat taupe nu, rongeur à la peau claire et fripée, vit dans l’obscurité de colonies  souterraines, dans des régions arides de l’Est de l’Afrique (Kenya, Éthiopie, Somalie, Érythrée). Avec ses jolies dents qui se croisent devant son museau, il se nourrit de tubercules au goût amer.

Le rat taupe n’est pas capable de produire la chaleur dont son corps a besoin. Sa température corporelle peut descendre très bas et le rat nu doit alors remonter près de la surface pour se réchauffer.

Ce qui fascine les biologistes, c’est non seulement la longévité des rats taupes, mais aussi le fait qu’ils survivent dans un air chargé de CO2 et pauvre en oxygène. Et surtout qu’ils ne développent pas de cancer spontanément malgré leur grand âge, ni en laboratoire lorsqu’on tente d’implanter des cellules tumorales.

 


Source : http://sciencesetavenir.nouvelobs.com/nature-environnement/20111013.OBS2411/le-rat-nu-roi-de-la-longevite.html

 

Paris, la chasse aux rats de la police

Dératisation 75001Leur terrain d’investigation: les caves, les cours d’immeubles et les égouts. L’unité de prévention des nuisances animales de la préfecture de police de Paris traque les rats, qui causent des frayeurs aux Parisiens et peuvent poser de véritables problèmes de santé publique.

«La légende veut qu’il y ait deux rats par habitant à Paris», sourit Jean-Michel Derrien, chef de cette unité, créée en 2000 et qui réalise 2.500 interventions chaque année. Si les six membres de l’équipe n’ont pas effectué de comptage précis des rongeurs, «il y a des rats dans tout Paris», affirme-t-il.
Comme chaque année à la même époque, la préfecture de police de Paris lance une opération générale de dératisation du 16 avril au 15 juin, afin de sensibiliser la population à l’invasion de ce rongeur aussi appelé rat d’égout, rat brun ou surmulot.
«Au printemps, il fait meilleur et les rats commencent à sortir», explique le chef de l’unité.
Pour éviter que ces voisins indésirables ne s’installent, quelques précautions s’imposent: ne pas laisser traîner de déchets alimentaires, s’assurer que les poubelles soient munies de couvercles, tenir les caves en bon état et fermer les soupiraux.
Tout le contraire de la cour d’immeuble du 18ème arrondissement où se rendent M. Derrien, son adjoint Michel Gillet, et l’inspecteur Laurent Deboffle.
La porte d’immeuble est grande ouverte, les poubelles mal fermées et, dans la cour, les déchets s’amoncellent. «Là, ce sont les terriers», dit Laurent Deboffle, désignant deux trous de cinq centimètres de diamètre creusés dans les gravats.

Un rat blanc s’échappe, furtif, d’une porte fermée. «Un rat arrive à passer dans un trou d’un centimètre de diamètre», commente Jean-Michel Derrien. Dans les coins, des constellations de crottes témoignent du passage de nombreuses petites bêtes.

«Le soir, les rats viennent, montent dans les poubelles et mangent», témoigne Abou El Wafa, 34 ans, qui habite au premier étage. «C’est un cauchemar», témoigne ce jeune père de famille, «mes enfants ont peur de sortir». Si leur terrain de jeu préféré reste les égouts, les rats ne manquent pas une occasion de pointer leur museau dehors. «C’est un animal extrêmement intelligent et curieux. S’il y a un défaut sur votre baignoire, un problème de joint par exemple qui crée un appel d’air, ça va les attirer», explique Jean-Michel Derrien. Le petit mammifère -qui peut tout de même atteindre jusqu’à 30 centimètres- ne craint pas l’eau et peut remonter les canalisations sans problème : «ils font comme des alpinistes, ils se cambrent et remontent les colonnes d’eau sur toute la hauteur d’un immeuble», décrit le chef de l’unité. La mission des policiers est de déterminer d’où viennent ces rongeurs. L’inspection des parties communes et une rapide enquête de voisinage suffit souvent à cibler les habitants négligents. L’unité ne procède pas elle-même à la dératisation mais leur enjoint d’effectuer des travaux et de se mettre en contact avec des dératiseurs dans un délai d’un mois. Car ces petites bêtes peuvent causer bien des dégâts: odeurs, salissures, dégradations et surtout une maladie grave: la leptospirose.

Cette maladie, qui touche plusieurs centaines de personnes par an, est due à des bactéries contenues dans les urines des rongeurs et se transmet à l’homme par contact avec la peau ou les muqueuses. Elle engendre des fortes fièvres, des douleurs musculaires et des maux de tête. Quant à la peste, qui causa des ravages au Moyen Age, Jean-Michel Derrien se veut rassurant: «Elle n’existe plus en France».
source : http://www.liberation.fr/societe/2013/04/04/a-paris-la-chasse-aux-rats-de-la-prefecture-de-police_893618

Un humain contrôle un rat par la pensée !

Le contrôle par la pensée est l’aboutissement de toutes les interfaces utilisateurs. La première étape est de pouvoir contrôler un bras robotisé par la pensée comme dans Star Wars. Et la nouvelle étape est de contrôler d’autres êtres vivants. Les scientifiques ont permis à un humain de remuer la queue d’un rat avec son esprit. Les bio-drones arrivent !

Des chercheurs de la Harvard Medical School à Boston, dirigé par Seung-Schik Yoo, ont réussi cette abomination en tant que proof of concept pour démontrer un moyen de contrôle par la pensée non-invasif. Tout ce qu’il faut faire, c’est de brancher votre humain sur un électro-encéphalogramme et d’envoyer des bruits ultrasoniques dans le centre moteur du cerveau de votre rat. Quand les humains voient un certain flash dans le stroboscope face à lui, le système à la Rube Goldberg se déclenche et la queue du rat bouge.

Le stroboscope est juste un système D car l’électro-encéphalogramme n’est pas ce qu’il y a de plus fiable. En l’utilisant, les chercheurs ont eu un taux de succès de 94%. Il s’agit bien sûr d’une étape très primitive de ce que l’avenir nous réserve.

Ce sera quoi ensuite ? Des rats drones contrôlés par la pensée avec des caméras sur leur petite tête ? Une armée de Cyborgs qui servira de chair à canon ? On l’ignore, mais on peut présumer que ça ira du moyennement dérangeant au complètement flippant.
Une vidéo pour étayer les faits



source : http://www.gizmodo.fr/2013/04/06/humain-controle-rat-pensee.html